Les probiotiques et leur importance dans notre organisme

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui peuvent avoir des effets bénéfiques sur la santé lorsqu’ils sont consommés en quantité suffisante. Il a été démontré que le maintien d’un niveau adéquat de probiotiques dans votre organisme peut soutenir la fonction immunitaire, favoriser la santé digestive et même stimuler votre métabolisme.  

De nombreux aliments et compléments alimentaires contiennent des micro-organismes vivants, mais seuls ceux contenant des souches caractérisées ayant un effet scientifiquement démontré sur la santé peuvent être correctement qualifiés de probiotiques. Selon la définition de l’OMS, une souche probiotique devrait être caractérisée par son identité spécifique, sa puissance et ses avantages pour la santé. Pour un bon entretien de votre Probiotique, vous pouvez avoir recours à des compléments alimentaires qu’on retrouve dans bien des produits à découvrir.

Les probiotiques et leur importance croissante dans la santé humaine et la lutte contre les infections

Les probiotiques comprennent un groupe de micro-organismes aux nombreux effets agissant comme une flore normale et masquant les sites de fixation des agents pathogènes et l’inhibition de leur colonisation. Les espèces probiotiques les plus courantes sont les Bifidobacterium spp, les Lactobacilli et les Saccharomyces boulardii. Parmi les autres propriétés bénéfiques des probiotiques, citons la prévention du cancer, la réduction du cholestérol sanguin et de son absorption dans l’intestin (par la digestion de la bile), la stimulation et le renforcement du système immunitaire, le traitement et la prévention de la diarrhée aiguë, la réduction de l’inflammation des intestins et des allergies alimentaires ou de l’eczéma chez les enfants, l’amélioration des symptômes du syndrome du côlon irritable et de la colite, et le remède aux infections vaginales à levures, ainsi que la diarrhée, les lésions buccales, les caries dentaires et le gonflement vaginal associés aux antibiotiques. 

En outre, les probiotiques contribuent à la prévention des infections virales, du pied d’athlète et des infections fongiques, à l’amélioration de la digestion et à l’augmentation de l’absorption des nutriments, à l’inhibition de la formation de biofilms et à l’augmentation de la biosynthèse des vitamines, notamment celles des groupes B et K. L’utilisation de probiotiques en quantités définies à des résultats souhaitables. Les effets secondaires des probiotiques sont rares et se manifestent chez les patients immunodéprimés et en pédiatrie, il faut donc veiller à les éviter. L’utilisation d’animaux sans germes et l’étude des interactions symbiotiques entre les probiotiques pourraient être utiles pour les perspectives futures.

Identifier les probiotiques en examinant le genre, l’espèce et la souche 

Les bactéries probiotiques sont classées selon leur genre, leur espèce et leur souche. 

Une souche est un membre d’une espèce et l’espèce est un membre d’un genre. Un genre peut comprendre plus d’une espèce. Par exemple, tous les chiens appartiennent au genre Canis, mais il existe plusieurs espèces de Canis, comme les loups (lupus), les chiens (familiaris), les coyotes (latrans) et les chacals (aureus). Il en va de même pour les bactéries : de nombreuses espèces différentes de bactéries peuvent appartenir au même genre. Ensuite, tout comme il existe différentes races de chiens, les espèces spécifiques de bactéries ont chacune des souches différentes. Les souches d’une même espèce seront plus semblables que les souches d’espèces différentes, mais elles sont encore suffisamment différentes pour avoir des avantages différents.