Névralgie cervivo-brachiale : qu’est-ce que c’est et comment se soigner ?

Si l’on en croit les sondages, 15% de la population souffre actuellement de ce que l’on appelle la « Névralgie Cervico-brachiale ». On compte dans le lot aussi bien les jeunes que les séniors. Dit simplement, c’est le terme technique qui définit cette douleur quasi permanente qui vous lancer dans le haut du dos et qui continue dans votre bras, et ce, que vous soyez ou repos ou entrain de faire quelque chose. Heureusement, il existe quelques solutions afin de vous soulager si vous en êtes atteint. Le point.

Des professionnels à votre service pour vous permettre de retrouver bien-être et confort

La majorité des patients touchés par cette maladie penchent pour les traitements naturels de la névralgie cervico-brachiale. Parmi les techniques qui ont notamment fait leurs preuves, on peut citer entre autres l’acupuncture, l’acupression, l’aromathérapie ou encore les soins par les plantes naturelles. Vous l’aurez remarqué, on conseille des spécialistes de la manipulation des muscles. C’est le meilleur moyen pour soulager la douleur et pour permettre à vos muscles de retrouver leur place originale. Faites toutefois la différence entre l’acupuncture et l’accupression. Si dans un cas, il s’agit de planter des aiguilles à certains endroits stratégiques pour le rééquilibrage du Tchi, dans le second, il ne s’agit que de réaliser des pressions sur ces mêmes points. À vous de voir quelle solution vous convient le mieux. 

Pour ce qui est de l’homéopathie, les médecins homéopathes peuvent vous proposer des plantes et des traitements en fonction de vos besoins : traitement de la douleur, soin contre les sensations d’engourdissement, etc. 

Une kinésithérapie et quelques séances de rééducation peuvent également vous permettre de retrouver simplement votre bien-être. Pour les cas les plus graves, les spécialistes peuvent conseiller à la fois les antidouleurs et la minerve afin d’empêcher les muscles de trop bouger. 

Mais si vous n’arrivez pas à attendre jusqu’au prochain rendez-vous chez le médecin, voici aussi quelques recettes qui peuvent vous aider  à vous soulager un minimum, et ce, sans risque. On parle notamment de l’utilisation de l’argile verte que vous allez appliquer sous forme de pâte sur la zone qui vous fait mal. 

À savoir que si vous faites preuve de patience et que vous supportez la douleur, la Névralgie Cervico-brachiale peut aussi partir seule et aussi soudainement qu’elle est arrivée. Mais dans ce cas, en l’absence d’un traitement et d’un accompagnement professionnel, il y a toujours le risque qu’elle revienne, et cette fois, aux mauvais moments. 

Mais comment être sûr d’être atteint de Névralgie Cervico-brachiale ? 

Avant de penser à quelques thérapies que ce soient, il faudra savoir si vos symptômes correspondent réellement à une Névralgie Cervico-brachiale. Cette maladie se caractérise, à ses débuts, par une sorte de torticolis intenses. Vous avez mal dans le cou comme si vous aviez pris une position inconfortable pour dormir et que vous seriez resté bloquer. Mais contrairement à une raideur normale et classique, la douleur augmente de plus en plus et c’est encore pire quand vous essayez de vous allonger pour vous reposer. 

Cette même douleur évolue dans votre corps et touche maintenant votre bras, jusqu’à vos doigts. Vous êtes à la limite de vous paralyser de douleur. 

Et le tout est accompagnement d’un genre de fourmillement bizarre qui augmente encore l’inconfort. Tant et si bien que finalement, vous perdrez des sensations dans votre main et dans votre bras. 

Voilà en détail comment se présente cette maladie. Bien évidemment, comme la conception de chacun peut être différente, il est toujours conseillé de confirmer votre diagnostic par un professionnel qui vous donnera aussi quelques conseils par la suite pour votre traitement. 

D’où vient cette douleur ? 

Si le diagnostic de Névralgie Cervico-brachiale est confirmé, ne vous inquiétez pas ! Ce n’est pas un signe de votre vieillesse. Comme susmentionnée, cette maladie est aussi fréquente chez les jeunes que chez les personnes âgées. Mais d’où vient-elle exactement ? 

Il s’agit tout simplement d’une fatigue intense des muscles de votre cou à force d’être utilisé et malmené au quotidien. Il est vrai toutefois que si vous souffrez déjà d’arthrose du cou, vous aurez davantage de chance d’avoir la Névralgie Cervico-brachiale. 

Dans certains cas, elle peut être le résultat d’un choc ou d’une infection ou simplement d’ailleurs d’un problème hormonal. À chacun son cas. Les traitements ne changent pas.