Qu’est-ce que la thérapie cognitivo-comportementale ?

La thérapie cognitivo-comportementale est l’un des concepts les plus importants de la psychologie appliquée. Elle nous permet de traiter des problèmes très divers en appliquant des techniques qui ont un fondement scientifique. C’est une forme d’intervention héritée des principes théoriques et pratiques de la psychologie du comportement, auxquels s’ajoutent les méthodes et les objectifs de la thérapie cognitive. 

Définition

Dans les domaines de l’intervention psychologique et de la psychologie clinique, il existe un grand nombre de propositions qui sont proposées à de nombreux types de patients et de problèmes. L’offre est très variée, et il est facile de se perdre dans la jungle des étiquettes, des noms et des descriptions des approches thérapeutiques.

Toutefois, l’un de ces types de thérapie fait l’objet d’une attention particulière de nos jours, tant dans les cabinets et les cliniques que dans les facultés de psychologie.

Il s’agit de la thérapie cognitivo-comportementale, une approche thérapeutique dont l’efficacité a été scientifiquement prouvée dans différents types d’intervention. En outre, l’un des aspects les plus caractéristiques de ce système est qu’il s’adapte à une grande variété de besoins et de problèmes à traiter dans le cadre du traitement des patients. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Modifier les comportements et les pensées

Si vous vous êtes déjà arrêté pour réfléchir à l’idée conventionnelle de ce qu’est un “problème psychologique”, vous avez peut-être réalisé que ce type de problème a deux côtés. D’une part, il y a un côté matériel et objectif, qui est reconnaissable par de nombreuses personnes et peut être mesuré par des échelles concrètes. D’autre part, un côté qui répond aux états de conscience subjectifs, c’est-à-dire aux aspects de la vie mentale et privée de la personne qui a le problème et qui ont généralement une traduction en termes émotionnels.

La thérapie cognitivo-comportementale répond à la nécessité d’intervenir dans ces deux domaines. Et elle le fait en favorisant les synergies qui s’établissent entre la partie de l’intervention axée sur les processus mentaux. Celle qui est orientée vers les actions et les changements dans l’environnement matériel du patient. Autrement dit, cette orientation thérapeutique agit à la fois sur les actes et les pensées.

Les fondements de cette forme d’intervention psychologique

On considère que la thérapie cognitivo-comportementale est née de la fusion des thérapies comportementales et de celles issues de la psychologie cognitive. D’une part, le behaviorisme est un exemple de méthodologie globale très proche des préceptes de la méthode scientifique, qui permet une évaluation objective des progrès réalisés pendant la thérapie. D’autre part, la thérapie cognitive met l’accent sur la nécessité de ne pas renoncer à la prise en compte des processus mentaux qui ne peuvent être directement observés. Une grande partie de l’utilité d’une thérapie réside dans le bien-être subjectif des patients et ce facteur ne doit pas pouvoir être enregistré par une analyse comportementale pure. Toutes sortes de formulations ésotériques et ambiguës sur la façon de penser de la personne sont évitées. Des systèmes de catégories sont créés dans lesquels les idées récurrentes sont classées les unes dans les autres dans des classifications qui répondent à un seul critère.