Quelques explications sur la stase stercorale.

De nombreuses maladies liées au transit intestinal sont bien connues chez l’Homme, dont la constipation fait partie. Dans cet article, nous allons vous parler de la stase stercorale ainsi que des méthodes de traitement de cette maladie.

Le transit intestinal, comment ça marche ?

Pour en savoir plus sur la stase stercorale, il faut savoir que l’assimilation des nutriments alimentaires est assurée par l’intestin grêle. Quant au gros intestin, il contient une flore microbienne capable de détériorer les éléments non assimilés. Ces derniers forment les selles dans le rectum qui seront par la suite déféquées.

Comment se manifeste la stase stercorale ?

La constipation est la manifestation de la stase stercorale : la défécation se fait rare dans une semaine avec des selles difficiles à évacuer, sèches et dures. On note chez le patient des douleurs abdominales, des ballonnements et gaz successifs. Souvent, les constipations sont suivies par une perte de poids et de sang dans les selles.

Il existe deux principaux types de constipation : la constipation fonctionnelle et la constipation secondaire, symptôme d’une autre maladie.

Quelles sont les causes de la stase stercorale ?

Elles sont diverses :

  • La réduction de la fermeté du côlon
  • L’inertie colique spastique
  • Le remplissage d’un volume important de matières dans le rectum
  • L’anomalie sphincters de l’anus.

Comment prévenir et traiter la stase stercorale ?

Pour prévenir de cette maladie, il ne faut pas se retenir quand on ressent le besoin de déféquer. Les exercices physiques sont recommandés pour stimuler le côlon. Il faut favoriser l’apport en fibres alimentaires et boire suffisamment d’eau.

Pour le traitement, il existe des laxatifs naturels facilitant l’évacuation des selles. Si la constipation persiste, vous pouvez utiliser des petits lavements évacuateurs. Dans le cas où cela se prolonge au-delà de quatre jours, il vaut mieux aller chez son médecin pour des examens plus approfondis.